Un 29 notes à flûtes
Suivante

 

Accueil
Comment ça marche
La construction
Musique!

 

Ou, comment l'histoire commence...

Bricoleur touche à tout et menuisier amateur depuis de nombreuses années, la construction d'un instrument de musique me trottait dans la tête. En effet, ce type de réalisation apporte une dimension supplémentaire au travail du bois :  non seulement l'objet fabriqué est plaisant à regarder, agréable à toucher ou à sentir, mais il est également possible de l'entendre!

L'orgue de barbarie fait partie de la famille des instruments de musique mécanique (les IMM). A l'époque où les techniques modernes d'enregistrement et de reproduction sonore n'étaient pas encore nées, ces instruments permettaient de "rejouer" des morceaux de musique à volonté et quasiment en n'importe quel lieu.

Il s'agit d'un véritable instrument de musique dont le mode de production des sons n'est en rien différent de celui de son cousin l'orgue d'église. Seul le mode de contrôle change : ici pas de clavier, mais un carton perforé (dans la lignée des métiers à tisser de Jacquard) dont les trous constituent autant de doigts d'un exécutant toujours disponible.

Différentes manières de démarrer un tel projet:

Les stages de construction : c'est de loin la solution la plus sûre. On repart avec de la documentation, et surtout on a vu et l'on s'est familiarisé avec certaines techniques de fabrication. Voir par exemple l'association "les Joyeux tourneurs de manivelle".

L'achat d'un plan ou cahier de construction. Voir également l'association citée ci-dessus. Du côté Britannique on trouve des choses intéressantes chez John Smith et son célèbre Busker. Voir également, le Néerlandais Johan de Vries, dont le manuel est désormais également édité en anglais.

 

Se débrouiller tout seul (c'est ce que j'ai fait). Cela peut être assez laborieux, et il ne faut pas être sujet au découragement lorsque des difficultés se présentent!

Après avoir amassé une montagne de doc, on essaye de comprendre comment ça marche. Puis en réalisant une multitude d'essais et en construisant des maquettes des différents sous-ensembles l'on va tenter d'acquérir d'incontournables coup de mains.

Ensuite seulement, la construction proprement dite peut commencer.

Comme il est impossible de ne partir de rien, je me suis inspiré de ce que laissent deviner les images relatant la construction de l'orgue de l'école de Vénizel. Toute ressemblance n'est donc pas l'unique fait du hasard.

 

Suivez les flèches...

Les pages suivantes présentent des photos commentées de la construction des différents sous-ensembles dans l'ordre où je les ai réalisés (suivre le symbole    au bas de chaque page).

Mais au fait... comment ça marche?