La construction
Précédente Suivante

 

Accueil
Remonter
Les tuyaux
Le sommier
La soufflerie
Guide cartons
Mise en boîte

 

 

C'est parti!

Ce sera un 29 touches pneumatique, compatible "Erman 27 touches" de manière à pouvoir bénéficier du très large répertoire disponible pour cet instrument. Les cartons feront donc 130 mm de large, et les rangées de perforations seront espacées de 4,2 mm.

Pourquoi 29 touches et non 27 conformément au standard ? Tout simplement, parce qu'il y a la place pour une note supplémentaire de chaque côté du carton 27 touches. La tessiture des orgues de barbarie comporte déjà pas mal de "manques" vis à vis de la gamme chromatique, alors 2 notes de plus ne peuvent qu'être bienvenues dans certains arrangements. 

 

Comment sont nées les dimensions de l'instrument:

La logique de construction a été la suivante:

L'encombrement total du jeu de tuyaux définit la largeur de l'instrument. Les 29 tuyaux côte à côte occupent environ 1 mètre de largeur. Ils seront répartis sur 2 rangées pour faire plus compact.

La largeur de ces 2 rangées + un peu de marge entre les tuyaux et aux extrémités définit la largeur du sommier. Cela nous amène à 60 cm.

La profondeur du sommier est définie par : profondeur des 2 rangées de tuyaux + largeur de la boîte à soupapes + largeur de la soufflerie.

La largeur de la boîte à soupapes est telle que l'on puisse disposer 29 soupapes de 25 mm de diamètre en quinconce avec une distance "suffisante" entre elles  afin de les coller. On arrive à 95 mm.

La soufflerie doit alimenter confortablement les tuyaux. Un calcul grossier assumant qu'au pire, les 8 plus gros tuyaux seraient alimentés simultanément, donne une première estimation de la capacité de la réserve. Etant donnée la longueur disponible, 10 à 11 cm de largeur devraient être suffisants. Comme cette soufflerie sera juste en dessous du guide carton, il est assez logique que ses dimensions soient calquées sur celui-ci. Le passage du carton mesure 13 cm de large et comporte un guide de 2,5 cm de chaque côté: cela nous amène à 18 cm. Hop, soyons généreux! la soufflerie toute entière fera 18 cm de large. Il y aura de la marge, mais on ne sait jamais! J'ai tellement lu et entendu qu'il ne faut jamais manquer d'air... En incluant toutes les marges qui vont bien, le sommier aura une profondeur de 44 cm.

La hauteur devra être au plus égale à la largeur : règle esthétique définie dès le départ. Il faudra donc couder au moins les 2 tuyaux de basses.

Autre contrainte préalable: il doit être possible de dévoiler aisément l'intérieur de l'instrument, si possible sans outils et en gardant un maximum de fonctionnalités.  Ceci afin de montrer facilement comment ça marche. Cela complique un petit peu, mais c'est un vrai régal que de simplement glisser une clavette et les 2 tablettes du guide cartons, d'ôter la coiffe de l'instrument, de remettre en place les 2 tablettes et de jouer un carton tout mécanisme dehors!

Arr34.jpg (31652 octets)    Av34.jpg (28448 octets)

Les entrailles de l'instrument sans son habillage. Noter les 2 basses coudées.

 

Par quel bout commencer?...

Il aurait été plus logique de construire la soufflerie en premier lieu, car c'est elle qui servira à tester les flûtes en fournissant de l'air à la bonne pression. Mais "faire de l'air" n'est pas très motivant pour un constructeur amateur, alors j'ai commencé par les tuyaux.

Ceux-ci constituent une part importante du devis en temps et puis chaque tuyau qui chante correctement est déjà en soi un certain aboutissement. Enfin, lorsque l'on est devant un beau jeu complet, on se sent "moralement" quasi obligé de continuer!

  Alors...  ces tuyaux ?