Le 529
Précédente

 

Accueil
Tuyaux et anches
Registres soupapes et sommier
Mévanique et soufflerie
Mise en boîte
Réglages et musique
Contrôle électronique

 

L'idée est de réaliser un instrument à registres dans le genre de ceux que l'on trouve en Allemagne ou aux Pays bas. Mais bien évidemment il lira des cartons, il sera compatible avec ce que j'ai déjà construit, et il sera aussi petit possible sinon ça m'amuse moins. 

Je l'ai appelé "529". Bon, je ne me suis pas trop foulé. C'est donc à nouveau un 29 notes* et il comporte 5 registres. Il est à commande pneumatique bien sûr, et sera également doté d'un contrôle électronique avec PPCaP. Les dimensions, c'est le calendrier posé sur ma table qui les a déterminées : Une base de 52 x 42 cm, pour une hauteur de 50 cm.

* Quitte à faire plein de tuyaux, je me suis posé la question de l'opportunité d'un 42. Personnellement, quand j'essaye de noter un morceau, ce n'est pas parce que je dispose de toutes les notes que je deviens un arrangeur de talent et ça ne m'avance guère. J'ai donc préfèré privilégier la diversité de timbre tout en restant compact, plutôt que d'augmenter inutilement (pour moi) le nombre des notes et de tuyaux, et le poids. Pour la musique, je fais confiance à ceux qui savent faire et pour lesquels un nombre réduit de notes ne pose pas de problèmes pour nous sortir de jolies choses.

Des premiers crobards à l'instrument fonctionnel :

crobard529.gif (27718 octets)      Finit.JPG (188176 octets)

Allez... Au boulot !

Description sommaire
L'instrument comporte 77 tuyaux et 16 anches libres. En partant des basses, les 13 premières notes font jouer des tuyaux uniques, tandis qu'à partir du Sib de la deuxième octave, les 16 notes suivantes peuvent adresser 5 jeux différents.
Dans la continuité des basses et de l'accompagnement on trouvera donc :
  - Des bourdons selon le même diapason.
  - Un autre jeu de bourdons accordé en céleste, et suivant un diapason différent.
  - Des violons à l'unisson des premiers bourdons.
  - Des piccolos à l'octave au-dessus.
  - Et enfin des anches libres également à l'unisson des bourdons.

Difficultés et points particuliers
- Si on tire tous les registres, ça fait du bruit ! Il y a donc lieu de réaliser les tuyaux solo et notamment les basses plutôt puissants. Mais pas trop non plus pour ne pas masquer les tuyaux du haut dans le cas où un seul registre est ouvert. Plus encore que pour un instrument simple, il y a donc un gros travail d'équilibrage à effectuer.
- Le système de contrôle d'air doit pouvoir alimenter indifféremment de 1 à 5 tuyaux, sans variations de pression notoires, tout en conservant de bonnes répétitions. Cela concerne les soupapes elle-même bien sûr, mais aussi et surtout tout ce qu'il y a autour, autant en amont qu'en aval.
- La pression de fonctionnement a été fixée à 16 cm CE, en particulier à cause des violons. S'il n'y a aucune difficulté à réaliser des bourdons pour cette pression, cela posera en revanche quelques soucis pour les anches. Il y a donc des problèmes de cohabitation à régler.

Comme d'habitude je commence par : Produire des sons