La soufflerie
Précédente Suivante

 

Accueil
Remonter

 

Le challenge consiste à produire un maximum d'air dans un minimum de place : 35 cm de large, 14 cm de profondeur, et pas plus de 15 cm de haut. Soit dit en passant, le volume de l'espace disponible est tout de même de 7.3 litres.

Soufflet_mini29.gif (27184 octets)

Principe et cotes de la soufflerie du mini29

Principales particularités :

Pour tenir dans la largeur, avec une petite marge sur les côtés, on va se limiter à 135 mm. 
Les pompes sont superposées afin de supprimer le plus possible de planches intermédiaires. Du bois en moins, c'est de l'air en plus (air connu).
Les clapets de sortie des pompes sont situés directement dans le gosier porte-vent ou dans la réserve.
Afin d'utiliser au mieux la longueur disponible, les pompes sont actionnées par les côtés comme sur mes 2 orgues à anches. La tige de manoeuvre est en acier de 6 mm, rentre jusqu'aux 2/3 de la largeur du battant, et est soigneusement collée à l'Araldite pour préserver la continuité de la planche.  
Une légère feuillure (1 mm de chaque côté) en bout de battant permet de réduire l'impact de l'épaisseur de  la multitude de couches de peau et d'éclisses que l'on trouve à cet endroit, et d'augmenter un (tout petit) peu le débattement. Et puis comme on actionne les battants par le côté, on a moins besoin de solidité à l'extrémité.
Toujours dans le même esprit, les éclisses sont composées d'un collage de 2 épaisseurs de carton de 0.22 mm (c'est moins épais qu'une seule couche de 0,5 mm, et c'est plus rigide because la colle), et elles laissent une ouverture d'extrémité en losange, là encore pour limiter les superpositions de carton et de peau.

Soufflet_gosier_out.JPG (51853 octets) Soufflet_gosier_in.JPG (48077 octets)

L'extrémité du soufflet avant pose des clapets 

Soufflet_planche_reserve.JPG (29584 octets) Soufflet_battants.JPG (55957 octets)

Clapet de réserve et battants    
- Raidisseurs en bois massif sur les côtés des battants
- Voir le croquis pour le détails des clapets                   

   Soufflet_eclisse.JPG (67072 octets) Soufflet_clapets.JPG (127917 octets)

Détails des éclisses et clapets de pompes

  Soufflet_garnissage.JPG (66822 octets) Soufflerie_finie.jpg (46833 octets)

Garnissage en cours et soufflerie terminée

Vilebrequin et bielles

Il n'y a pas beaucoup de place, et le vilebrequin est minimal. Ce type de vilebrequin n'est pas plus difficile à construire qu'un modèle "normal" (il y a même une soudure de moins). L'axe est un rondin de stub de 8 mm et les manetons sont en acier plat de 4x12 (et non 5x12 comme précédemment indiqué ici). L'assemblage est effectué à la brasure d'argent. La distances des entre-axes de la pièce en diagonale est tout simplement égale à l'entre-axe des manetons multiplié par racine de 2 (diagonale d'un carré). Soit 18 mm x 1.414 = 25.45 mm.

Vilbrequin_bielles.jpg (53611 octets) Vilbrequin_bout.JPG (28009 octets)

Le vilebrequin et ses 2 bielles. Si si, les 2 manetons sont bien à 90°!

Pour gagner de la place, et approcher la soufflerie au plus près de la boîte à soupapes, il a fallut concevoir cet embiellage un peu spécial. La bielle la plus longue, actionnant la pompe du bas, doit absolument être près des pompes. La forme de l'évidement a été obtenue par traçage, en remplaçant la tige de manoeuvre de l'autre battant par un crayon, tout en actionnant les 2 battants.
Par ailleurs, le porte-à-faux important nécessite tout de même la mise en place d'un palier d'extrémité : Roulement à bille (de rollers par exemple) dans une potence fixée contre le coffret.

Embiellage_sans_palier.JPG (59495 octets) Embiellage_complet.JPG (61557 octets)

L'embiellage avec et sans palier d'extrémité de vilebrequin

Réserve
La réserve semble petite, et pourtant on se rendra compte qu'elle remplit parfaitement son rôle. Du fait de sa petite taille, un ressort en corde à piano de 1.5 mm suffit pour obtenir une pression de 14 cm. Pression que je mesure comme d'hab dans le pied d'une flûte qui joue.

Ressort_reserve.JPG (56370 octets)

Même système de ressort que sur le gros 29

Remarque : A propos du faible débattement de 36 mm que procurent les manetons de 18, il faut préciser, que si l'on reporte ce même débattement à ce qu'il serait si les bielles actionnaient les mêmes battants par leur extrémité, on obtiendrait environ 42 mm (Théorème de Thalès). Ce qui semble tout de suite plus raisonnable. ;o)

Bref... Toujours est-il qu'avec tout ça, on obtient un débit fort honorable*, et quelque chose me dit qu'en tournant à la bonne vitesse**, ça devrait marcher. En tous cas, maintenant je sais que ça marche ! :oD

* Honorable : Unité de débit d'air spéciale BOB, équivalente au "juste ce qu'il faut". Fort honorable : ça décoiffe.
** Bonne vitesse : Précisément égale à un "certain nombre" de tours par minute. Si !

Ensuite : la mécanique